Incendie de Courchevel (Savoie) La surexploitation criminelle des saisonniers

Le 20 janvier, deux travailleurs sont morts, et 25 autres ont été blessés dans l’incendie d’un hôtel désaffecté où étaient logés des dizaines de saisonniers sans lesquels rien ne fonctionnerait dans cette luxueuse station savoyarde.

     Les issues de secours aux 2e et 3e étages de ce bâtiment insalubre étaient condamnées, les détecteurs de fumée, les alarmes incendie, les extincteurs, étaient soit absents, soit hors d’usage, ce que ne pouvait ignorer son propriétaire, également à la tête de plusieurs hôtels pour riches à Courchevel et Saint-Tropez. Et le soir même, ce thénardier contraignait les employés indemnes à reprendre leur travail !   

     Surexploitation d’un côté, grand luxe pour bourgeois de l’autre, ce drame est une nouvelle expression de la rapacité de la bourgeoisie et de son mépris de classe.

Aller à la barre d’outils