La FSM se range du cote des travailleurs et du peuple hongrois dans leur lutte contre la loi de l’esclavage.

 

La Fédération Syndicale Mondiale, qui représente plus de 95 millions de travailleurs dans 130 pays, unit sa voix à celle des travailleurs hongrois dans leur lutte contre la récente initiative législative du gouvernement nationaliste d’Orban, qui permettrait aux employeurs de forcer les employés à faire plus d’heures supplémentaires.

Les manifestants ont qualifié à juste titre cette loi de “loi de l’esclavage” car elle permettrait aux employeurs de demander 400 heures supplémentaires par an, ce qui ajoute deux heures supplémentaires à une journée de travail moyenne, soit l’équivalent d’une journée de travail supplémentaire par semaine.

Nous appelons la classe ouvrière hongroise à intensifier sa lutte contre les mesures anti-ouvrières de ce gouvernement aux ordres des capitalistes. La protection et l’extension des droits des travailleurs est une question qui préoccupe toute la classe ouvrière et le mouvement syndical internationale de classe se tient fermement du côté des travailleurs hongrois.

Le Secrétariat

Traduction NK pour Solidarité Internationale PCF : http://solidarite-internationale-pcf.fr/2018/12/la-fsm-se-range-du-cote-des-travailleurs-et-du-peuple-hongrois-dans-leur-lutte-contre-la-loi-de-l-esclavage.html

Aller à la barre d’outils