Marlène Schiappa, bas les masques!

Marlène Schiappa se dit féministe mais elle fait carrière dans un gouvernement qui a arasé le Code du Travail, qui s’apprête à désosser les statuts publics et la retraite par répartition, qui bloque les salaires des fonctionnaires, qui veut supprimer 170 000 postes d’agents publics (donc des postes rurales, des écoles, des classes, des lits d’hôpital, des ingénieurs surveillant les Ponts et les routes), privatise les Aéroports et les barrages électriques, flique les chômeurs, dégrève les richards et bénit la vente à la découpe des derniers fleurons industriels français. Or quand on affaiblit les services publics, la Sécu, l’emploi de proximité, les retraites, les protections dues aux salariés, QUI TRINQUE EN PREMIER SINON LES FEMMES, qui sont les plus nombreuses à vivre la pauvreté, la précarité, le mal-logement et toute cette « violence faite aux femmes » et aux hommes qu’on appelle l’exploitation capitaliste ?

Marlène Schiappa se dit laïque et écrit même des bouquins à ce sujet. Or elle est ministre d’un Macron qui assiste ès qualités à la conférence épiscopale, qui promet aux évêques de « réparer la relation abimée » entre la République et l’Eglise et qui, notoirement, veut désosser la loi de séparation de l’Etat et des Eglises qui interdit de subventionner les cultes sur fonds publics.

Marlène Schiappa se dit progressiste, humaniste et républicaine. Or c’est elle qui vient de réclamer avec virulence le flicage des citoyens qui ont versé à la « cagnotte » ouverte sur un site informatique pour payer ses frais d’avocat à un Gilet jaune incarcéré. Sans entrer dans le débat sur les actes posés par ce Monsieur, il n’est pas si courant de voir un ministre « de la République » se faire ainsi le promoteur de procédés pareils. Et qui crie presque plus fort encore que les provocants Castaner et autre Grivaud pour appeler à une quatorzième loi liberticide (en 15 ans, et alors que déjà 4000 personnes ont été inquiétés en marge et souvent, en amont des manifs !). A quand enfin des « manifestants » promeneurs tournant sagement en rond autour du Canal de l’Ourcq entre deux cordons de CRS, comme l’avaient accepté MM. Mailly et Martinez fin juin, sur sommation du grand patriote Manuel Valls, émigré depuis sous d’autres cieux.

Assez de ces faux progressistes et de ces caricatures de féministes qui, feignant sans cesse de tenir un discours « généreux », se font les rabatteurs du gouvernement le plus policier, antisyndical, antipopulaire et réactionnaire (encore pire que Sarkozy, c’est dire !) que notre pays ait eu depuis des décennies. Bas les masques Marlène Schiappa !

L’égalité hommes/femmes a besoin de progrès social, d’indépendance nationale, de recherche de la paix et non d’une « armée européenne » courant derrière l’OTAN. En réalité, a cause féminine est PLOMBEE par les Macron, Philippe et autre Schiappa encore plus que ne l’a été la cause écologiste par la lamentable équipée de Hulot ! Comme des millions d’hommes et de femmes, les vrais républicains disent : démission Macron, Schiappa et Cie, vivent les Marianne en gilet jaune et bonnet phrygien pour que vive la République sociale, souveraine et généreuse !

 

Par le pôle de renaissance communiste en France (PRCF) : https://www.initiative-communiste.fr/articles/billet-rouge-2/marlne-schiappa-bas-les-masques-par-floral-prcf/?fbclid=IwAR1EteKWSL2HnLiTnj105WXg4LxbMUqDhCfy9eXYaqM6i_iamq8SHhMJUEk

Aller à la barre d’outils